Vieillir et s’affirmer

Les femmes vieillissent plus vite que les hommes

Selon certaines croyances, les femmes vieilliraient plus vite à cause de la ménopause, qui peut débuter à 40 ans pour certaines. Je n’ai réellement pris conscience de l’impact que cela pouvait avoir quand j’ai vu un sketch de Florence Foresti en 2015, dans lequel elle parlait de la ménopause comme quelque chose de difficile, d’une période qui allait être galère.

menopause vieillir merveilleusement imparfaite
La ménopause peut être une période de vie flamboyante, mais ce ne sera jamais l’été ni le printemps.

Personnellement, je ne vois pas pourquoi la ménopause devrait être difficile. Notre corps est prévu pour cela. Beaucoup de femmes sont très heureuses de cette période de vie qui est pour elles un excellent moment. Cela dit, je ne nie pas que certaines personnes ne vivent pas très bien la ménopause, pour différentes raisons.

Ceci étant:

  • les femmes sont limitées à un certain âge biologique pour avoir des enfants, alors qu’un homme peut en avoir quasiment tout au long de sa vie. Il est évident que le fait de plus biologiquement pouvoir avoir d’enfant peut avoir un impact, même inconscient, et même pour celles n’en voulant pas ;
  • le fait de pouvoir avoir des enfants a une connotation profondément ancestrale, car cela était nécessaire à la survie de la race humain dans les siècles passés. Cela est ancré en nous, au niveau cellulaire pourrais-je dire, et nous ne pouvons pas y faire grand chose. Par contre, la bonne nouvelle c’est que l’on peut agir sur toutes les croyances que l’on a à ce sujet.

Un homme qui vieillit est plus beau qu’une femme qui vieillit

Dans la société actuelle, on considère qu’une femme doit toujours avoir l’air jeune. Il y a un net déséquilibre entre hommes et femmes, c’est certain. On dit d’un homme avec des rides et des cheveux blancs qu’il a le charme de la maturité.

homme vieillir merveilleusement imparfaite
On dit souvent que les traits masculins ont du charme grâce aux années

Par contre, les femmes sont influencées à traquer le moindre le cheveu blanc, à estomper leurs rides, à éliminer leur cellulite, à rester jeunes, pleines d’allant et dynamiques. Pourquoi ? Pourquoi nous n’aurions pas un petit quelque chose en plus avec nos rides, nos cheveux blancs et notre maturité ?

Personnellement, je choisis de croire que mon corps est mon ami, qu’il est bienveillant avec moi. Même si, parfois, il a des symptômes que j’aimerais ne pas avoir.

Le pouvoir des laboratoires

À votre avis, qui décide qu’une femme doit avoir l’air jeune ou doit rester jeune ? Qui, à votre avis, a investi des milliers voire des millions d’euros dans la publicité pour des cosmétiques, ou des compléments alimentaires anti-âge ?

Les laboratoires bien sûr. Ils ont tout intérêt à ce que vous les suiviez, car cela génère des marchés de millions d’euros. Idem pour la ménopause d’ailleurs. Proposer des compléments alimentaires et des cosmétiques anti-âge est un marché colossal, puisque nous avançons inexorablement en âge. Et cela, peu importe notre famille, notre niveau social, notre genre, notre profession… Cela expliquerait-il le travail de sape fait autour du vieillissement de la femme ?

S’accompagner dans le vieillissement

Vous avez du pouvoir : vous pouvez choisir de vivre cette transformation au mieux, de vous accompagner, de vous soutenir, de vous aimer pendant ces périodes. C’est de votre ressort, et personne ne peut vous empêcher de le faire si tel est votre souhait.

agir vieillir merveilleusement imparfaite
Bonne nouvelle : vous avez toute la latitude d’agir et de créer une vie qui vous convient

Personnellement, j’adore avoir 50 ans. Je ne considère absolument pas que je vieillis. Et plus j’avance en âge, plus je remarque diverses choses :

  • je m’aime de plus en plus ;
  • je me sens parfaitement bien avec moi, heureuse et bienveillante ;
  • je peux rester seule sans avoir besoin de mon mari, mes enfants, mes ami(e)s pour me sentir bien, tant ma propre compagnie me nourrit ;
  • j’accepte mon corps comme il est et comme il n’est pas. Cela ne veut pas dire que je me laisse aller, je prend soin de moi ;
  • j’ai de plus en plus de recul sur les choses, les situations, les relations ;
  • j’ai de moins en moins besoin que l’extérieur me valide, et croyez-moi, ça fait un bien fou ;
  • plus ça va, plus je me fiche du regard extérieur, et je fais les choses pour moi et non pour les autres. C’est une grande richesse et une grande liberté ;
  • je trouve que les rides et les cheveux blancs me vont bien, et je remercie mon corps d’avoir été performant et si efficace pour gérer ces 50 premières années ;
  • je n’ai plus peur. Car toutes mes expériences m’ont fait traverser mes zones d’ombre, et je sais que je peux m’appuyer sur toutes mes ressources, et qu’elles sont nombreuses. Je sais aussi que, si besoin, j’en développerai d’autres. C’est une très grande richesse !

Le temps n’existe pas

En fait, je constate que, comme le disait Einstein, le temps n’existe pas. Pour donner mon âge, je dois revenir à ma date de naissance. C’est aussi le cas de beaucoup de mes amies.

temps vieillir merveilleusement imparfaite
Le temps n’existe pas

Je me sens toujours aussi jeune intérieurement, mais pleine de sagesse, d’expériences, de vie. Je suis parfois étonnée de voir le décalage entre mon visage dans le miroir et comment je me sens intérieurement. Mais je ne voudrais changer cela pour rien au monde.

Tout mon cheminement de vie me semble riche au vu de l’âge que j’ai. Tout semble s’être déroulé très vite au final. Même les moments difficiles que j’ai trouvé longs lorsque je les traversais, font partie harmonieusement de l’ensemble et ont contribué à m’aider à devenir la femme que je suis.

Et je prends conscience du fait qu’une vie passe très vite, et que j’ai bien raison de me choisir en premier, car au final, je suis la seule personne importante pour moi. Je suis au premier jour du reste de ma vie… qui va encore être plus merveilleuse ! Je vous en souhaite autant !

Et vous, comment vous sentez-vous par rapport à l’âge qui avance ? Ou en êtes-vous par rapport à votre âge ? Êtes-vous sereine, inquiète, stressée, angoissée ? Avez-vous des peurs qui se manifestent quand vous y pensez ? Ou bien évitez-vous d’y penser, car c’est trop difficile ?

N’hésitez pas à laisser vos commentaires, et à poser toutes les questions que vous avez. J’y répondrais avec plaisir.

À tout de suite !

2 thoughts on “Vieillir et s’affirmer

  1. Bonjour Marie-Marie tout d abord je tient a vous remerciez pour tous le travaille que vous faite. je suis tomber par hasard sur votre site et justement je chercher des articles sur les femmes a partir de 50ans. et les passages que l ont passent dans nos vie.je trouver souvent des article embellit a l eau de rose pas trop souvent realistes.ceux que j apprecie beaucoup cest d etre sincere.mois je passe des moments difficiles je suis mere epouse grand mere.je nest plus autant d enthousiaste et je suis negative surtout que je ne travaille pas j ai des pulsion alimentaires , pas grand chose ne m interesse. j ai passer des moment difficiles dans ma vie j ai fait un grand travaille sur moi j ai fait le trie dans mes connaissances vider vider mais pour remplir je suis dans une periode de yio yio. et je me sens tres seul dans cette etape de ma vie et j ai beaucoup de mal a trouver une compagnie qui me convient. je vous remerci beaucoup. et bonne continuations.nadia

    1. Bonjour Nadia
      Merci beaucoup pour votre commentaire. Passé la cinquantaine est une grande remise en question pour les femmes. Ce n’est pas évident au niveau social car cela est traité comme une période où les femmes n’ont plus de valeur en tant que telles. Alors qu’à mon avis, si on arrive à transformer cela en nous, cette période de la vie peut être très riche. A mon sens, cela peut être l’occasion d’un retour sur Soi même et d’aller à notre rencontre (je m’inclus la dedans), côtoyer qui nous sommes, notre unicité et notre richesse intérieure. Cela peut être très déstabilisant car nous n’avons jamais fonctionné ainsi. Les femmes ont la grande capacité à se faire passer après les autres. C’est un fonctionnement ancré en nous même si on essaie que cela soit différent.
      J’aurais envie de vous dire que ce que vous vivez me semble un retour vers vous -même, déstabilisant car plus rien ne vous intéresse et à mon sens, cela fait partie du processus normal.
      Car pour remplir un verre nous devons d’abord le vider de son ancien contenu.
      Prenez-soin de vous et si besoin, pensez à vous faire accompagner soit par des compléments alimentaires, soit par une médecine douce ou par un thérapeute ou autre.
      Toutes mes pensées vous accompagnent.
      Marie Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 5 =