Quelle énergie vous pousse à agir ?

Quelle énergie vous pousse à agir ? La peur ou l’amour ? Lorsque vous avez une action à faire un acte à poser, quelle est l’énergie sous-jacente qui vous fait agir ? Avez-vous déjà pris conscience de cela ? Je vous donne quelques exemples :

Vous voulez mincir :

  • Par peur de grossir ?
  • Ou pour vous sentir mieux ?

Vous voulez plus d’argent :

  • Pour ne plus être dans l’insécurité ?
  • Ou être encore plus dans l’abondance ?

Vous décidez de prendre du temps pour vous :

  • Pour ne plus être mal ?
  • Ou vous sentir mieux ?

En me lisant peut être êtes-vous en train de vous dire que c’est à chaque fois la même chose, et qu’il n’y a aucune différence entre les deux propositions. Eh bien si ! Vous n’êtes absolument pas dans la même énergie si vous faites les choses par peur ou par amour. Vous pouvez remplacer le mot amour par abondance, paix, plaisir…

Sur quelle fréquence êtes-vous branchée ? La peur ou l’amour ?

Mince, je ne vais pas avoir assez d’argent pour tout payer

J’ai pris conscience de cela cette semaine.

Je me sentais dans l’abondance depuis un moment et mes finances étaient au beau fixe tout en s’améliorant encore jours après jours comme j’en avais formulé l’intention il y a plusieurs mois de cela.

Pour diverses raisons, nous avons eu un surplus de dépenses et tout à coup, j’ai vu en faisant une course, que je commençais à stresser légèrement ; à me dire que « oui, je pouvais me permettre cette dépense (nécessaire en plus) car mes finances allaient mieux ».

Or en disant cela, je sentais bien que j’avais peur. J’étais très légèrement angoissée que ce soit trop pour notre compte en banque. J’étais stressée que cette dépense (pas énorme en plus), nous fasse retomber des difficultés financières que vous avons connus trop longtemps. Sur le moment, j’ai fait comme si de rien n’était et j’ai balayé cette sensation désagréable » d’un revers de la main » pour m’en débarrasser.

Plusieurs heures après je me suis aperçue que je ne me sentais pas aussi sereine que d’habitude. J’ai pris alors conscience que j’étais retombée dans la peur. J’avais quitté ma sensation d’abondance. Il m’a fallu prendre le temps de me poser et de l’observer pour m’en apercevoir. Si je ne m’étais pas donné ce temps, j’aurais continué en me sentant moins bien que d’habitude, à priori sans raison.

Comment augmenter mes revenus

J’ai aussi remarqué qu’en prenant contact avec cette peur, j’ai commencé à échafaudé des stratégies pour augmenter mes revenus ou diminuer mes dépenses (voire les deux). J’ai eu de nombreuses idées dans ce sens, avant de m’apercevoir que je commençais à vouloir être en action pour échapper au manque. Les actions que j’avais envisagées étaient faites dans le but de pallier le manque, l’insuffisance, la pénurie.

Et cela m’a permis de conscientiser que j’avais changé de fréquence. Je n’étais plus dans l’amour mais dans la peur et c’était cette dernière qui motivait mes actions. Or, j’adore la loi d’attraction qui dit, je vous le résume : « Nous attirons à nous ce qui correspond à la vibration que nous émettons ».

A votre avis, qu’étais-je en train d’attirer ? L’abondance ou le manque ?

Je sais aussi par expériences que lorsque nous faisons des actions par peur, par manque ou par insuffisance, nous augmentons encore cette vibration dans notre vie.

« Alors ? Comment faire ? » Me demandez-vous.

« Nous ne pouvons plus avoir d’actions ? Et pourtant je dois travailler pour gagner de l’argent.

Je sais que je vibre le manque mais si je quitte mon travail, je vais le vivre encore plus. Et pourtant je n’aime pas particulièrement ce que je fais ! »

Pas de panique, si vous êtes dans cette situation, ne changez rien physiquement. Changez simplement votre regard et fixez-le sur l’abondance plutôt que sur le manque.

Orientez votre regard sur ce que vous voulez et non sur ce qui ne vous convient pas

Comment ? Regardez ce que ce travail qui ne vous convient pas a de positif. Peut-être vous permet-il de payer votre loyer, d’être autonome financièrement, de soutenir votre famille…. Au lieu de vous brancher sur ce qui ne vous convient pas, revenez à ce que vous aimez, même si c’est très infime.

Faites de votre mieux chaque jour pour vous sentir dans l’abondance afin que vous changiez votre vibration et que votre cerveau vous fasse arriver des personnes, des situations qui vous conviendraient.

Je vous promets qu’en faisant cela, jour après jour, votre vibration va changer et votre vie avec. Je le sais car je l’ai vécu, plusieurs fois, et à différents niveaux. Vous en doutez, je vous comprends mais je vous invite à essayer et à voir quels résultats cela va avoir dans votre vie. Bien sur, vous devez maintenir votre vision pendant un moment qui peut paraitre long.

Je ne vois pas la destination

Une petite histoire pour vous aider à mieux appréhender ce concept :

Vous êtes sur l’atlantique, sur un paquebot à destination de la Floride. Le voyage se passe bien. Vous avez parfois un temps très chaud. Hier il a plu et le week-end dernier vous avez traversé une tempête. En regardant par-dessus bord vous pouvez voir une grande étendue d’eau qui n’en finit pas, et ce, peut importe où vous regardez. Vous voyez de l’eau et encore de l’eau à perte de vue.

Vous savez pertinemment que si le capitaine décide de changer le cap du bateau et de vous faire accoster à New York plutôt qu’en Floride, cela ne provoquera pas des changements perceptibles pour les voyageurs .Ils le percevront uniquement quand ils s’approcheront de l’arrivée.

En pleine mer, rien ne leur montrera que le bateau a changé de cap à part les informations données par le capitaine. Le bateau fait route vers New York. C’est la nouvelle destination, celle qui vous fait rêver. Mais du pont du bateau, vous n’avez aucune vision ni aucune information à ce sujet. La seule chose que vous savez, c’est que c’est là-bas que vous voulez aller.

Rien ne vous permet de savoir où le bateau se rend quand vous êtes en pleine mer

Le bateau a changé de cap mais comme vous ne voyez rien de nouveau car vous avez toujours le même environnement : de l’eau et encore de l’eau. Peut-être alors que vous commencez à douter, à remettre en cause votre désir d’aller dans cette nouvelle direction et à vous dire : « Je n’y arrive pas, je me suis trompée, je ne suis pas sur le bon chemin… et je le sais car rien ne change autour de moi »

Et hop, vous perdez de vue votre destination car vous vous êtes appuyée sur la réalité. Qui en fait n’est qu’une petite vision de ce qui se passe. Car, en fait, le capitaine du navire est à votre écoute et fait correspondre la trajectoire du bateau à votre désir.

« Oh, et puis zut, cela ne marche pas, ce ne sont que des bobards ! De toute façon je n’ai pas de chance, je n’en ai jamais eu… » et vous démissionnez. Vous restez dans votre marasme et votre ancien fonctionnement. Et le capitaine du bateau amènera ce dernier exactement là ou vous lui dites de le faire.

Alors, que décidez –vous ?

Quelle destination allez-vous choisir ?

Chère Merveilleuse, dites le moi dans vos commentaires dans l’espace ci-dessous. J’y répondrai avec plaisir.

À tout de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + 6 =