Personne n’est parfait

Personne n’est parfait. J’imagine que, comme moi, vous avez souvent entendu cette affirmation. Mais est-elle vraie ? Est-il exact que personne n’est parfait ? Que vous n’êtes pas parfaite ? La nature a-t-elle pu créer quelque chose d’imparfait ?

Plus les scientifiques progressent dans leurs recherches, plus la perfection, l’organisation de notre monde avec tout ce que ça englobe (le système solaire, le corps humain, la vie sur terre sous toutes ses formes…) leur apparaît. Tout est en place de manière merveilleuse : chaque étoile, notre soleil, les plantes de notre planète… Tout est à sa place, exactement comme ça doit être. Alors, l’être humain serait-il, lui, imparfait ?

perfection parfait merveilleusement imparfaite
La nature a-t-elle pu créer quelque chose d’imparfait ?

Je ne suis pas parfaite

Qui êtes-vous quand vous croyez ça ? Que faites-vous pour modifier votre imperfection ? Il n’y a pas si longtemps, j’ai cru également que j’étais imparfaite. Et pour tout vous dire, il m’arrive encore de le croire. Je peux maintenant prendre conscience de l’énergie colossale, il n’y a pas d’autres mots, que j’ai utilisée pour essayer de me changer, de corriger ce qui n’allait pas chez moi.

Lorsque j’ai cru que j’étais imparfaite, j’ai maltraité mon corps en l’affamant et en le poussant au-delà de ses limites. En le traitant comme un ennemi. Je me suis jugée, critiquée, dénigrée. J’ai essayé de le faire correspondre aux dictats érigés par l’extérieur alors que je suis unique et spécifique.

corps ennemi parfait merveilleument imparfait
J’ai traité mon corps comme un ennemi

Je me suis aperçue qu’en croyant que « personne n’est parfait », je créais énormément de souffrance pour moi et mon environnement. Parce que, bien sûr, je faisais ressentir tout mon mal être à ma famille. J’ai encore en tête les périodes ou j’avais mis tout le monde aux légumes à l’eau, avec austérité et aucun plaisir.

Je suis parfaite avec mes imperfections

Puis, j’ai décidé de croire que j’étais parfaite, avec imperfections. Et la paix, la sérénité, la joie et l’amour de moi et de mon corps ont été le résultat de cette croyance. J’ai décidé de croire qu’il n’y avait aucune erreur dans la création du monde et que, du coup, il ne pouvait pas y en avoir dans le fait que je sois là, avec mes qualités et mes défauts.

Vous êtes fondamentalement parfaite. Il n’y a rien à changer sur le fond. Vous êtes la perfection incarnée. Ceci étant vous pouvez, car vous avez le libre arbitre, développer des qualités et des attributs que vous voulez voir grandir. Non pas parce que vous êtes imparfaite, mais parce que vous voulez vivre une expérience particulière.

C’est totalement différent de vouloir créer une nouvelle expérience parce qu’il y a un défaut en vous, ou pour vivre et expérimenter autre chose.

Faire un choix

Prenons un exemple. Imaginons que vous êtes en surpoids. Vous trouvez vos bourrelets disgracieux et n’aimez pas votre cellulite. Vous avez deux possibilités :

  • Vous maltraiter, faire du sport à outrance, passer le gant de crin jusqu’à vous arracher la peau, vous critiquer, parler mal de vous en vous traitant de moche, de grosse… ,
  • Considérer que vous êtes déjà parfaite, tout en voulant mincir, tonifier votre corps et vous sentir bien avec.

De l’extérieur cela peut sembler être la même chose mais, intérieurement, ça n’a rien à voir. Vous allez obtenir des résultats différents.

allié parfait merveilleusement imparfaite
Devenez votre meilleure alliée

Dans le premier cas, peut-être qu’à force d’efforts, de contraintes et de volonté vous allez arriver à un résultat satisfaisant. Mais il y a fort à parier qu’il va vous falloir user de volonté et de persévérance pour garder vos résultats. J’ai souvent vu des personnes qui avaient enfin atteint le poids et la silhouette dont elles rêvaient depuis longtemps et ne pas pouvoir la garder. Soit parce que les ancienne habitudes reprenaient le dessus, soit parce qu’elles n’arrivaient plus à garder le contrôle sur la situation.

Dans le deuxième cas, vous faites de votre corps un allié. Votre corps est très puissant, il est conçu pour vivre sur terre, il est adapté à ça. Par exemple, la graisse corporelle est stockée pour, à l’origine, permettre à la personne d’avoir des réserves en cas de disette.

Cerveau reptilien et cerveau limbique

Le cerveau reptilien est le cerveau archaïque. Il s’occupe de la survie du corps. Il permet au cœur de respirer sans que l’on ait besoin de s’en occuper par exemple. Le cerveau reptilien s’occupe de toutes les fonctions corporelles qui se font naturellement. S’il n’existait pas, nous n’aurions pas de temps pour autre chose que s’occuper de nos fonctions vitales.

Le cerveau reptilien veut notre survie en premier. Donc, si on va contre lui, en l’affamant par exemple, il va immédiatement entrer en action et commencer à stocker. C’est son rôle. Il est là pour la survie du corps, et ça passe avant tout. Il priorise tout en fonction de ça, et il est impossible d’avoir un contrôle direct sur le cerveau reptilien.

cerveau reptilien parfait merveilleusement imparfaite
Pour le cerveau reptilien, la survie est la priorité absolue

Par contre, il est possible d’avoir un contrôle indirect sur le cerveau limbique, siège des émotions. En développant des émotions positives comme la joie et l’amour, le cerveau reptilien va moins agir dans le sens qui ne nous convient pas.

Ainsi, en faisant de votre corps un allié, en l’acceptant tel qu’il est et qu’il n’est pas, là tout de suite, vous allez pouvoir doucement aller dans le sens qui est bon pour vous. Par amour pour vous et par amour pour votre corps, vous allez mettre en place des nouvelles habitudes. Non pas parce que vous êtes imparfaite, mais parce que vous voulez vivre autre chose. Et c’est toute la différence.

Merveilleusement imparfaite

Vous êtes merveilleusement imparfaite. Nous avons tellement été influencées à croire que personne n’est parfait et encore moins nous-même que l’on a agit en conséquence. C’est une croyance collective, mais est-ce pour autant vrai ?

En prenant conscience que vous êtes merveilleusement imparfaite, vous pouvez associer les deux polarités dans une seule phrase : le fait de vous croire imparfaite et de tendre vers la perfection.

équilibre parfait merveilleusement imparfaite
Mettez merveilleuse dans un plateau et imparfaite dans l’autre et vous serez à l’équilibre

En faisant ça, vous prenez en compte votre globalité. Personnellement, j’ai remarqué que c’est en englobant totalement qui je suis et ne suis pas, que je peux aller dans l’expérience que j’ai envie de vivre. Par exemple, aller vers un corps dans et avec lequel je suis bien.

Alors chère Merveilleuse, croyez-vous que personne n’est parfait ? Même pas vous ? Ou pouvez vous envisager que tout est parfaitement parfait chez vous ? Faites moi part de vos commentaires dans l’espace ci-dessous, j’y répondrai avec plaisir.

À tout de suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 1 =