L’importance du processus

En ce moment, vous êtes peut-être dans une situation difficile voire très difficile, ou tout simplement dans quelque chose que ne vous plaît pas vraiment, mais que vous n’arrivez pas à transformer malgré vos actions mises en place.

Peut-être êtes-vous en train de vous critiquer, de vous juger, de vous demander ce qui cloche chez vous. Car après tout, après tous les efforts et actions que vous avez mises en place, cela devrait bouger plus que ça.

Ce genre de situation est très désagréable, et je sais combien de temps on peut passer à mettre de l’énergie à ce que ça change. Si c’est votre cas, et que malgré vos efforts, vos actions, vos démarches rien ne bouge, peut-être êtes-vous dans un processus.

Qu’est-ce qu’un processus ?

Selon le dictionnaire, un processus est un ensemble de phénomènes conçu et organisé dans le temps. Par exemple : processus biologique. Synonyme : évolution.

Pour moi, lorsque l’on est dans un processus, c’est que quelque chose est en train de se passer en nous, au niveau inconscient le plus souvent. J’ai remarqué que ça me permettait de faire des guérisons importantes et profondes.

J’ai aussi remarqué qu’il est très difficile d’interrompre un processus, et que celui-ci prend le temps dont il a besoin. Cela peut aller de quelques heures à quelques années.

processus temps merveilleusement imparfaite
Le processus prend le temps qu’il a besoin, il ne sert à rien de vouloir qu’il aille plus vite. C’est du moins mon expérience.

Aller en profondeur de soi-même durant un processus

Toute cette période de temps permet d’aller en profondeur, à votre rencontre, de côtoyer au final des aspects de vous que vous n’auriez peut-être même pas imaginé avoir. Ce n’est pas forcément quelque chose d’agréable (sinon, pas besoin d’essayer d’accélérer le mouvement), mais cela peut être relativement confortable si vous arrivez à faire avec.

processus profondeur merveilleusement imparfaite
Souvent, le processus nous oblige à descendre à l’intérieur de nous-même et ce n’est pas toujours très engageant de prime abord

Je vous donne un exemple : j’ai eu la grippe dernièrement, et pendant quasiment deux semaines, je me suis retrouvée le cerveau embrouillé, avec une impossibilité de penser et de réfléchir. C’était assez confortable au début, surtout quand j’avais de la fièvre, mais ensuite, ça m’a gêné dans mon quotidien. Je n’arrivais pas à lire ou a écrire, j’avais du mal à parler car je ne trouvais plus mes mots. J’avais du mal à être en action, car mon cerveau était dans une confusion totale due à une sorte de brume qui enveloppait totalement ma tête et mon corps physique.

Au bout de quelques jours, comme ça ne passait pas, j’ai eu envie de voir s’il y avait quelque chose derrière cet état. Des croyances ou des pensées inconscientes par exemple. Ce n’était à priori pas le cas. Mais j’ai ensuite pris conscience qu’il s’agissait d’un processus, et que si c’était présent, c’est que c’était présent. C’est tout.

J’avais fait tout ce qui était humainement possible pour m’occuper de moi sur tout les plans en vérifiant que tous mes corps physique, émotionnel et mental soient bien. C’était le cas. J’avais le traitement qu’il me fallait, aucune émotion cachée derrière cette brume, pas de croyances erronées. J’ai donc décidé d’accompagner le processus plutôt que de lutter contre en essayant qu’il se termine au plus vite. Je me suis dit qu’il avait une raison d’être, même si je n’avais aucune idée de ce dont il s’agissait. Et en effet, au bout de deux semaines, ça s’est arrêté sans que je ne fasse rien de particulier. Par contre, j’ai pu m’apercevoir à l’issue de ce laps de temps que j’avais intégré de nouvelles informations et façons de percevoir la vie.

Pourquoi les choses n’avancent pas

Comprendre l’idée du processus m’a beaucoup aidé, car dans certaines situations difficiles j’ai souvent eu envie de modifier très rapidement ce que je vivais, le trouvant particulièrement inconfortable… Malgré toutes les actions mises en place, malgré l’utilisation d’outils de développement personnel (pardon, acceptation, libération et autres), rien n’avançait comme je voulais. Tout était lent, inextricable et semblait ne pas bouger. Je voulais que ça aille plus vite, que les situations se débloquent… rien à faire. Rien ne bougeait en apparence. Jusqu’au jour où la libération s’est faite. Dans certains cas, cela a pris plusieurs années. Heureusement que je n’ai pas eu cette information avant, j’aurais baissé les bras.

processus attente merveilleusement imparfaite
Rien d’autre à faire que d’attendre que cette bulle fonde pour récupérer l’objet placé dedans

Car malgré tout, il me semble important, si tel est le cas, que vous gardiez le cap et que vous vous focalisiez sur ce que vous voulez, même si vous êtes dans la tempête. Votre GPS interne finira par vous amener à bon port et vous pourrez être fière de l’expérience parcourue. Tenez bon, gardez confiance. Vous êtes dans un processus.

Avez-vous déjà vécu ce genre de situation ? Que pensez-vous de l’idée du processus ? Faites moi vos remarques et laissez moi vos commentaires !

À tout de suite !

2 thoughts on “L’importance du processus

  1. Effectivement, comprendre qu’on est dans un processus qui demande du temps facilite les choses, et cela aide à continuer à agir et se questionnant, s’interrogeant, s’acceptant, sans se faire violence. Voilà pourquoi c’est long.

    Merci à toi

    1. Merci Claudine pour ce témoignage. C’est vrai qu’un processus peut parfois durer longtemps et cela nous permet d’agir en profondeur via une introspection. Sans se faire violence surtout car c’est le risque comme tout ne va pas toujours à la vitesse que nous aimerions.
      Belle continuation et le meilleur pour toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 − trois =