Avoir 50 ans et s’accepter

Peut-être ne voyez-vous pas le temps qui passe ? Ou alors, voyez-vous chaque anniversaire comme une avance du temps inexorable, et la fuite de votre jeunesse ?

Lorsque j’avais 16-18 ans, je voyais l’échéance des 30 ans très très loin. Pour tout vous dire, je ne me sentais pas concernée. Je pensais même que je n’aurais jamais 30 ans, que c’était pour les autres, mais pas moi. Et puis finalement, j’ai eu 30 ans. À partir de cet anniversaire, ma notion du temps a changé, et j’ai pu envisager d’avoir 40 ans. Puis j’ai vu arriver mes 50 ans comme une simple date. Cela ne m’a fait ni chaud ni froid d’avoir 50 ans, et je n’ai pas réalisé tout de suite que j’avais atteint cet âge là.

Avoir 50 ans : un challenge pour beaucoup de femmes

Pour beaucoup de femmes, avoir 50 ans est un drame et synonyme de :

  • rides ;
  • cheveux blancs ;
  • ménopause ;
  • prise de poids ;
  • cellulite ;
  • baisse de condition physique ;
  • départ des enfants de la maison.
vieillir avoir 50 ans merveilleusement imparfaite
Vieillir stresse beaucoup de femmes

Je peux souvent constater combien avoir 50 ans peut stresser les gens et les rendre malheureux. Autant je suis ravie de vivre cela, autant je rencontre des femmes de mon âge qui approchent ou ont dépassé la cinquantaine et voient arriver cette période de leur vie avec effroi, colère, inquiétude et déplaisir.

Je me suis aperçue que bien vieillir quand on est une femme n’est pas évident pour beaucoup de personnes.

J’ai donc décidé de partager ma vision, car je vous dois vous dire que, personnellement, je suis ravie de l’âge que j’aie, de l’âge que j’ai eu et de celui que je vais avoir. Ceci étant, cette acceptation liée au temps qui passe s’est faite par un cheminement intérieur. Je ne me suis pas levée un matin en me disant « chouette, j’avance en âge et c’est super ! ». Non, cela s’est fait de manière progressive, par un processus intérieur. Je vous livre ici une partie de mes réflexions afin que vous puissiez vous en inspirer si cela vous aide.

L’impact négatif des magazines féminins

Les croyances véhiculées par la société, par le biais des magazines féminins, sont consternantes. Il n’y a pas d’autres mots.

magazines feminins avoir 50 ans merveilleusement imparfaite
Les magazines féminins ne reflètent jamais la réalité

Les magazines féminins donnent une image très stéréotypée de la féminité. Un grand nombre de femmes que je côtoie (pour ne pas dire toutes) ne s’y reconnaissent absolument pas. Ces revues proposent un grand nombre d’articles qui expliquent aux femmes qu’elles doivent être minces, apprêtées, parfumées, maquillées… Vous avez bien sûr tout à fait le droit, si vous le souhaitez, d’être ainsi, mais devez-vous vraiment suivre ces principes pour être bien avec vous-même ou pour correspondre à des critères extérieurs ?

Toute l’année, les magazines préconisent des régimes alimentaires :

  • avant les vacances d’été pour être belle en maillot ;
  • pendant l’été pour rester mince ;
  • après les vacances pour maigrir suite aux excès ;
  • avant, pendant et après les vacances de Noël et de printemps pour les mêmes raisons…

Mais pourquoi ? Et pour qui ? Un grand nombre de personnes se fichent royalement de vos kilos en trop, que vous ayez des rides ou de la cellulite. C’est une manipulation complète de croire le contraire. Je ne suis pas en train de vous dire de vous laisser aller, de ne pas prendre soin de vous et de rester le cheveu gras toute la journée. Mais croyez-moi, et j’ai un grand nombre d’amies qui pourraient en témoigner, si vous vous aimez et êtes bien avec vous, un homme ne pourra que succomber. Il tombera ou restera sous votre charme si vous assumez totalement qui vous êtes, y compris physiquement.

En lisant ces articles de magazines féminins, on pourrait penser que la vie d’une femme n’est pas très palpitante. Ceci étant, il n’est pas nécessaire d’entrer dans un cadre convenu par l’extérieur. Et bonne nouvelle : si le cadre ne vous convient pas, c’est qu’il n’est pas fait pour vous. Du coup, vous pouvez en créer un sur mesure ! Qui pourrait vous en empêcher ? Personne, à part vous !

changer de cadre avoir 50 ans merveilleusement imparfaite
Si le cadre proposé ne vous convient pas…Changez-en !

Si vous ne correspondez pas aux critères proposés par la société sur « ce que devrait être une femme », choisissez de développer et de soutenir ce qui est bon pour vous plutôt que ce que disent les médias sur ce qui devrait être bon pour vous. Et même choses si vous entrez dans ces fameux critères d’ailleurs.

Développer sa propre vision de la féminité

Devenez la créatrice de la personne que vous voulez être. Par le passé, les femmes rondes étaient considérées comme de très belles femmes, prises pour modèles par des peintres et des sculpteurs. La mode a changé, mais ce n’est qu’un mouvement permanent. Devenez la créatrice de votre propre mode, et si le modèle de femme que vous voulez être n’existe pas, créez-le. Il sera peut-être inspirant pour beaucoup d’entre nous et, qui sait, peut-être serez-vous l’initiatrice et la cheffe de file d’un nouveau regard sur le féminin ?

Profitez de prendre de l’âge pour développer votre propre vision, votre propre version de ce qu’est une belle femme. L’expérience acquise, la vie que vous avez eu dans son ensemble vous donne du relief, un cachet unique et exceptionnel que seule l’avancée en âge peut donner. Ce sont les perles enfilées jour après jour durant des années qui font la beauté du collier. Et si vous qui me lisez avez 25-30 ans, ne craignez pas de perdre votre beauté. Elle peut encore plus s’épanouir avec l’âge.

Et vous ? Comment vous sentez-vous avec le temps qui passe et votre corps qui change ? Est-ce difficile ? Plutôt facile au final ? Avez-vous des trucs et astuces qui vous aident à vous sentir bien ? N’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires !

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 10 =