Auditif, visuel et kinesthésique : trois canaux de communication différents

Communiquer est loin d’être une chose aisée. Entre le fait que nous ne fonctionnons pas tous de la même façon, nous avons aussi des manières différentes d’écouter, de parler et d’apprendre. Certains sont ainsi auditifs, d’autres visuels et d’autres encore kinesthésique.

Et cela a un grand impact sur la façon d’aborder le monde. Imaginez un enfant auditif n’en faisant qu’à sa tête. Pour le réprimander, son parent, visuel, lui prend le menton, lui demande de le regarder et lui demande plusieurs fois d’arrêter. « Tu m’écoutes ? » lui dira sa mère ou son père. « Regarde-moi, as-tu compris ce que je viens de dire ? ». Or, étant auditif, l’enfant doit tourner sa tête, pour mieux écouter, et donc ne pas regarder le parent, qui lui a besoin du contact visuel.

Alors, comment faire pour mieux se comprendre ?

Comment fonctionnent les personnes auditives ?

Les auditifs peuvent déstabiliser les personnes visuelles, qui peuvent avoir l’impression que leur interlocuteur/trice n’en a rien à faire de ce qu’elles disent. En effet, certains auditifs, pour être sûrs de bien entendre, se mettent parfois carrément de profil, ce qui est très déstabilisant pour des visuels.

auditif merveilleusement imparfaite
Les auditifs mettent leur oreille en avant pour mieux vous entendre

Comment savoir si je suis auditive ?

Vous êtes auditive si :

  • vous avez besoin de tourner la tête et de vous mettre de profil pour bien entendre ce que vous dit votre interlocuteur/trice ;
  • vous n’avez quasiment jamais besoin de prendre des notes, vous vous rappelez facilement de tout ce que vous avez entendu ;
  • lorsque vous avez des souvenirs, ce sont les sons qui vous viennent en premier : « j’entends encore le cri des mouettes et les roulements des vagues », « je me souviens le calme qu’il y avait ce jour là », « on n’entendait rien à part les oiseaux chanter », « je me souviens, tu as dit ceci ou cela »…
  • vous utilisez souvent des mots comme « écoute, entends ce que je te dis ».

Comment fonctionnent les personnes visuelles ?

Les visuels ont besoin que leurs interlocuteurs/trices les regardent pour se sentir entendus. Si ce n’est pas le cas, ils peuvent parfois répéter leurs propos plusieurs fois, où se sentir frustrés dans la relation.

Si vous voulez communiquer avec quelqu’un qui est auditif alors que vous êtes visuelle, vous pouvez vous sentir très frustrée de la relation et de la conversation, surtout si vous avez un tri personne. Vous pouvez alors carrément penser que vous n’intéressez absolument pas votre interlocuteur/trice et vous sentir insignifiante, pas entendue et en colère. Cela ne facilite pas les relations, alors qu’un petit réglage est facile à appliquer.

visuel merveilleusement imparfaite
Les visuels ont besoin de regarder leur interlocuteur dans les yeux

Comment savoir si je suis visuelle ?

Vous êtes visuelle si :

  • vous aimez que votre interlocuteur/trice vous regarde dans les yeux quand vous expliquez quelque chose ;
  • vous êtes agacée et pensez que ce que vous dites n’intéresse pas votre interlocuteur/trice s’il tourne la tête lorsque vous lui parlez ;
  • vous aimez expliquer les choses en faisant des schémas, en annotant des feuilles ;
  • lorsque vous pensez à une situation passée, des images vous viennent en premier : « je vois encore combien les arbres de cet endroit étaient majestueux », « je me rappelle de cette belle robe rouge que tu portais », « je vois exactement où se trouve le paragraphe que tu cherches dans le livre »… En fait, les visuels voient littéralement avec leur cerveau ;
  • dans une conversation, vous vous surprenez à dire « je vois de quoi tu parles ».

Comment fonctionnent les personnes kinesthésiques ?

Les kinesthésiques apprennent en faisant et en ressentant les choses. C’est un canal moins connu que le visuel et l’auditif, et pour cette raison, il peut être difficile d’apprendre.

Ainsi, un enfant kinesthésique peut avoir des difficultés d’apprentissage, surtout si ses professeurs n’utilisent pas ce canal, et si lui n’a pas les deux autres. Vous pourriez alors penser que votre enfant n’est pas intelligent, mais ce n’est pas une question d’intelligence, c’est simplement une façon d’apprendre différente.

Les kinesthésiques ont besoin de ressentir les émotions générées par ce qu’ils apprennent. Ils ont besoin de bouger, d’apprendre sous forme de jeux, de sketchs, en se balançant, en marchant, en dessinant… Cela peut, dans le cas d’un enfant, déstabiliser le parent ou le professeur, qui peuvent penser que c’est un manque de concentration.

kinesthésique merveilleusement imparfaite
Les kinesthésiques adorent les vêtements moelleux et confortables

Comment savoir si je suis kinesthésique ?

Vous êtes kinesthésique si :

  • vous avez besoin de vous sentir confortable dans vos vêtements, dans votre corps ou dans vos sensations ;
  • en vous remémorant une situation passée, vous percevez les sensations en premier : « je sens encore le goût de la crème au chocolat de ma grand-mère », « je me rappelle combien mon lit était confortable et moelleux », « j’ai encore la sensation de chaleur sur mes pieds quand j’y pense »… ;
  • vous êtes sensible à la voix de votre interlocuteur, à l’ambiance d’un lieu, aux sensations que vous génèrent une rencontre ou une situation ;
  • vous aimez prendre des notes quand on vous explique quelque chose, même de très simple ;
  • dans vos phrases vous dites souvent : « je me sens inquiet, heureux, confus, joyeux… ».

Communiquer entre auditifs, visuels et kinesthésiques

Je suis visuelle et mon interlocuteur est auditif

Faites des compromis. Demandez à votre interlocuteur/trice de vous regarder quand vous expliquez quelque chose d’important pour vous, tout en sachant qu’il/elle perdra peut-être une partie de l’information. Laissez-le/la tourner la tête de temps à autre pour mieux entendre. Cela risque de vous gêner, mais ne le prenez pas comme un désintérêt de sa part.

Je suis visuelle et mon interlocuteur est kinesthésique

Faites aussi des compromis.Si l’interlocuteur/trice est votre amoureux/se, il est possible qu’il/elle soit très tactile, très tendre, au point de, peut-être, vous sentir envahie. Les kinesthésiques ont en effet souvent besoin de toucher les gens, les matières, les objets. Par contre, soyez consciente que ce n’est pas du tout un manque d’attention s’il/elle bouge dans tous les sens et est en mouvement quand vous lui parlez de quelque chose d’important pour vous. Si besoin, demandez-lui de se poser et de vous regarder dans les yeux de temps à autre pour être plus détendue.

Je suis auditive et mon interlocuteur est kinesthésique

Cette situation est le plus facile à vivre, car si vous êtes vraiment auditive, vous n’avez pas besoin de voir la personne pour échanger avec elle. Vous pouvez carrément vous mettre de profil ou lui tourner le dos, cela ne nuira pas à l’échange, au contraire : la personne pourra bouger et aller venir sans vous déranger, si être déstabilisée par votre comportement.

 

Et vous, avez-vous déjà eu des difficultés à comprendre le comportement de votre interlocuteur et à vous remettre en question ? Cet article vous éclaire-t-il ? Ou pas ? Faites-moi part de vos questions et de vos expériences dans les commentaires !

À tout de suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 8 =