Aimer son corps merveilleusement imparfait

Aimer son corps semble bien difficile pour beaucoup de femmes. Faites-vous partie de ces femmes qui ont souvent, voire toujours, eu l’impression qu’il manquait quelque chose à leur corps pour qu’il soit parfait ? Vous êtes-vous un jour trouvée :

  • trop grosse ;
  • trop maigre ;
  • trop petite ;
  • trop grande ;
  • pas assez proportionnée ;
  • avec de petits seins ;
  • avec de grosses fesses ;
  • avec de la cellulite sur vos cuisses.

Peut-être avez-vous couru vers la perfection et essayé de contraindre votre corps par différents moyens afin qu’il réponde davantage à vos critères et ceux imposés par l’extérieur. par les médias en particulier.

magasine aimer son corps merveilleusement imparfaite
On se compare trop souvent aux magasines

Il est vrai que lorsque l’on est dans cette optique là – et je l’ai été – nous nous comparons toujours à quelque de « mieux que nous ». Nous avons envie d’être cette femme grande, mince, musclée, bien proportionnée et dont la personnalité nous fait rêver. Nous avons rarement envie de ressembler à quelque de plus petit, plus vieux, plus ridé, plus enveloppé que nous.

Malheureusement, la plupart du temps, nous choisissons de ressembler à quelqu’un qui a très peu de critères correspondant aux nôtres.

Je me suis vue par le passé me comparer à des mannequins blondes, grandes, très minces et au teint diaphane. Or je suis brune et avec un teint plutôt mat. Je rêvais donc des antipodes de mon physique.

Mon corps est déjà parfait

Et si votre corps était déjà parfait tel qu’il est actuellement ? Même s’il a des bourrelets, de la cellulite, des tâches… ?

Et si vous arriviez simplement un instant à l’accueillir tel qu’il est ?

vous etes belle aimer son corps merveilleusement imparfaite
Vous êtes déjà belle, il suffit juste que vous le sachiez !

Essayez, c’est facile. Fermez les yeux (une fois la lecture de cet article terminé, bien sûr) et ressentez votre corps. Comment il vit, comment il se sent… Avez-vous des tensions dans le corps, des endroits plus légers, des lourdeurs… ? Scannez votre corps avec votre regard intérieur. D’abord secteur par secteur, puis globalement. Sentez-vous la vie qui l’anime ?

Accueillir son corps tel qu’il est

Comment, sans le regarder ni le toucher, pouvez-vous savoir que votre pied droit est vivant ?

corps vivant aimer son corps merveilleusement imparfaite
Comment savez-vous que votre pied est vivant ?

Mettez votre attention, votre conscience, votre présence dessus. En faisant cela et en étant attentive à ce pied droit et au fait de ressentir qu’il est vivant, vous allez pouvoir percevoir cette énergie de vie qui l’anime. C’est cela qui fait que vous pouvez percevoir votre pied vivant.

Vous pouvez étendre l’expérience à tout votre corps, car elle est reproductible. Plus vous la répéterez, plus vous pourrez sentir cette énergie de vie qui vous anime et anime votre corps. Et vous vous rendrez alors compte que la forme du corps n’influence pas cette énergie.

En faisant cela régulièrement, vous allez augmenter votre présence à votre corps, et vous allez vous sentir de mieux en mieux avec lui.

Votre sentiment de bien-être augmentera, et vous verrez que vous aurez moins besoin de lutter pour qu’il soit différent.

Je n’aime pas mon corps

En n’aimant pas son corps, on se prive de son meilleur allié. Le corps est le seul bien qui nous appartient totalement. Tout peut nous être enlevé, mais lorsque notre corps n’est plus, nous ne sommes plus non plus.

Ceci étant, il est évident que parfois votre corps n’a pas les critères que vous aimeriez, et vous pouvez avoir envie que cela change. C’est normal.

La seule chose qu’il faut éviter, si possible, est d’agir contre votre corps. Il faut agir pour lui. Par exemple, si vous avez un excès de poids, vous pouvez avoir envie de maigrir. Le secret est de ne pas traiter votre corps comme un ennemi, mais plutôt comme un allié qui fait au mieux. Et le fait de maigrir, si c’est pour que votre corps aille mieux et que vous vous sentiez mieux avec, est une idée excellente. Cela fonctionne aussi en cas de maladie, de limitation physique, de handicap…

se battre contre soi aimer son corps merveilleusement imparfaite
Se battre contre votre corps et contre vous-même est très destructeur et souffrant

Accueillir votre corps tel qu’il est aujourd’hui, avec ses qualités, ses défauts, ses limites et sa puissance, lui permet de devenir votre allié et vous aider à vous sentir encore mieux.

Faire le deuil du corps parfait

Bien sûr, il faut faire le deuil du corps idéal, ou du moins de l’idée du corps idéal. Car, même si ses critères ne vous comblent pas, votre corps est idéal.

Ce n’est pas tant qu’il soit comme ceci ou comme cela qui fait souffrir, c’est de vouloir qu’il soit autrement et le maltraiter à cause de cela.

Si vous essayiez, un jour à la fois, en commençant là, tout de suite, d’accepter votre corps dans son imperfection ? Si vous preniez aujourd’hui, là, tout de suite, la décision de vous choyer, de vous apprécier, même si votre corps ne correspond pas à votre critères de beauté idéaux ?

Dites-moi ce qu’il est en pour vous, et comment cela résonne en vous ? Est-ce facile, entendable, ou bien cela vous fait-il hurler de frustration et de ressentiment ?

Laissez vos commentaires ci-dessous, j’y répondrai avec plaisir.

À tout de suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + onze =